Retour au site de La Cité du Vin

Vous êtes ici

Le Comité d’orientation culturelle contribue par ses conseils à la définition des grandes orientations de la politique culturelle de la Fondation pour la culture et les civilisations du vin.

Il a notamment pour mission d’apporter une lecture pluridisciplinaire sur la programmation proposée par les équipes de la Fondation au sein de La Cité du Vin et de formuler un avis sur celle-ci. Il participe à la réflexion sur le développement des actions culturelles mises en place par la Fondation dans le cadre de ses missions d’intérêt général afin de contribuer à son rayonnement international.

Le Collège des fondateurs

Son Altesse Royale le Prince Robert de Luxembourg

Son Altesse Royale le Prince Robert de Luxembourg

Président du Comité d’orientation culturelle

Son Altesse Royale le Prince Robert de Luxembourg

Né en 1968, Son Altesse Royale le Prince Robert de Luxembourg est l’arrière-petit-fils de Monsieur Clarence Dillon, acquéreur du Château Haut-Brion en 1935. 

Élevé au Luxembourg, éduqué en partie en Angleterre et foncièrement multiculturel, il parle luxembourgeois, français, anglais et allemand.

Administrateur de la société Domaine Clarence Dillon dès l’âge de 18 ans, Prince Robert a toujours été proche des affaires familiales. Passionné d’art, après des études en sculpture et une brève carrière de scénariste, il consent à mettre ses ambitions Hollywoodiennes de côté et rejoint la direction de Domaine Clarence Dillon en juin 1997, pour être ensuite nommé directeur général en 2002, puis président en 2008.

En 2005, Prince Robert lance Clarendelle, le premier vin de marque « super premium » de Bordeaux, une initiative avant-gardiste qui voit le jour simultanément à la création de Clarence Dillon Wines, une société de négoce en vins.

Fervents défenseurs des grands terroirs viticoles, Prince Robert et la famille Dillon furent les premiers mécènes « Bâtisseurs d’honneur » de La Cité du Vin à Bordeaux en 2010. Il est membre du conseil d’administration de la Fondation pour la culture et les civilisations du vin et président du Comité d’orientation culturelle.

Sa présidence au sein de la société familiale est également marquée par l’acquisition de deux vignobles à Saint-Emilion en 2011 et 2013, rebaptisés par la suite Château Quintus. En 2015, Prince Robert préside l’inauguration de l’Hôtel Dillon, un magnifique hôtel particulier situé près des Champs Elysées qui permet aux visiteurs, à travers le restaurant le Clarence et la boutique de grands vins La Cave du Château, de découvrir l’univers de Domaine Clarence Dillon, de l’art de l’accueil et de la gastronomie à la française.

Prince Robert est aussi membre de plusieurs conseils d’administration et fondations comme, entre autres, la Dillon Trust Company.

Sylvie Cazes

Sylvie Cazes

Présidente de la Fondation

Sylvie Cazes

En 1989, après des études de langues étrangères et une formation à l’Institut d’œnologie puis à l’Institut d’Administration des Entreprises, Sylvie Cazes rejoint son frère Jean-Michel Cazes au sein du groupe composé des propriétés d’AXA-Millésimes (dont le Château Pichon-Longueville) et celles de la famille Cazes (dont le Château Lynch-Bages). En 1995, elle devient directrice de la communication du groupe.

À partir de 2001, elle développe, au sein du groupe familial, des activités oenotouristiques. Parmi ces activités, Bordeaux Saveurs, agence de voyage spécialisée dans la conception de séjours dans les plus belles régions viticoles qui appartient aujourd’hui à 100% à Sylvie Cazes.

En 2011, elle reprend le restaurant le Chapon Fin, une institution de la gastronomie bordelaise. Elle apporte un souffle nouveau au restaurant en recomposant une équipe jeune et créative.

Après un Executive MBA à l’école HEC de Paris, Sylvie Cazes devient directrice générale des propriétés du groupe Roederer à Bordeaux : les châteaux Pichon-Longueville Comtesse de Lalande et de Pez. Sa mission l’amène à restructurer ces deux magnifiques propriétés et à assurer leur rayonnement dans le monde entier.

De 2008 à fin 2012, Sylvie Cazes est par ailleurs élue présidente de l’Union des Grands Crus de Bordeaux et administratrice du Conseil des Grands Crus Classés en 1855.

En mai 2014, elle acquiert avec ses trois enfants le Château Chauvin, Saint-Emilion Grand Cru Classé, avec la volonté de poursuivre le travail réalisé jusqu’alors tout en donnant à la propriété les meilleurs atouts pour réussir cette nouvelle page de son histoire.

Parallèlement à ses missions dans le monde viticole, Sylvie Cazes est conseillère municipale de la ville de Bordeaux en charge de la valorisation de la filière viticole et l’œnotourisme de 2008 à 2014. Enfin, depuis 2008, elle est en charge d’un projet cher à Alain Juppé, la mise en place de La Cité du Vin, lieu de découverte, d’échange et de culture, illustration de la diversité et de la richesse des civilisations du vin. En janvier 2015, elle est nommée présidente de la Fondation pour la culture et les civilisations du vin.

Jocelyne Perard

Jocelyne Perard

Membre du Comité d’orientation culturelle

Jocelyne Perard

Vers la fin de sa carrière statutaire à l’Université de Bourgogne (UB), elle a conçu le projet de la chaire UNESCO « Culture et Traditions du Vin ». Créée officiellement en 2007, elle est la seule chaire UNESCO au monde sur cette problématique. Elle a pour objectif majeur de diffuser, via des manifestations scientifiques et culturelles, les résultats des travaux de recherche sur la vigne et le vin, dans toutes les disciplines et pour tous les vignobles du monde.

C’est au titre de responsable de cette chaire que, dès le début du projet Jocelyne Pérard a été appelée à siéger au Conseil Scientifique du « Centre Culturel et Touristique du Vin » de Bordeaux, nom initial de La Cité du Vin. Depuis début 2015, elle est membre du conseil d’administration de la Fondation pour la culture et les civilisations du vin et l’un des deux représentants de cette fondation au Comité d’orientation culturelle de La Cité du Vin.

Ses racines bourguignonnes et une longue carrière universitaire, largement ouverte à l’international expliquent à plus d’un titre ses activités autour de la vigne et du vin. Climatologue-géographe formée à l’Université de Bourgogne, elle a été professeur de collège, puis de lycée après une agrégation féminine d’Histoire et enfin appelée à l’UB où elle a effectué sa carrière, tout en parcourant le monde en missions de recherche, d’abord sur le climat, et maintenant à la découverte des anciens et nouveaux vignobles. Elle a été responsable de DEA, d’une école doctorale, présidente de l’UB (1993-1998) et directrice d’une UMR CNRS de climatologie tropicale. C’est d’ailleurs au titre de ses nombreuses actions pédagogiques et de recherche en Afrique qu’elle a été nommée représentante de la France au Conseil de l’Université des Nations Unies (UNU, Tokyo), rattachée à l’ONU et à l’UNESCO. Durant ce mandat, elle a monté le projet de la chaire UNESCO « Culture et Traditions du Vin ».

Cette longue carrière universitaire, consacrée in fine à la diffusion des savoirs sur la vigne et le vin vers le public le plus large l’a conduite à apporter, dès le début du projet, son soutien entier à La Cité du Vin.

Jean-Claude Berrouet

Jean-Claude Berrouet

Membre du conseil d’administration

Jean-Claude Berrouet

Né le 22 mars 1942 à Bordeaux, il obtient à l’université de Bordeaux le diplôme d’œnologue en 1962 et le diplôme universitaire en ampélologie en 1963.

De 1964 à 2008, il dirige les établissements Jean-Pierre Moueix. Il est responsable des propriétés Pétrus, Château Magdelaine, Château Trotanoy et Château Lagrave.

Depuis 2008, il est consultant international en œnologie, en Chine, en Argentine, en Israël, en Californie, en France (vins de Tursan, Corbières, Minervois).

Il est régulièrement invité comme conférencier au Congrès National de Cancérologie de Monaco ainsi qu’au Congrès de Cardiologie de Biarritz.

Il est également intervenant à l’université de Bordeaux dans le programme du Diplôme Universitaire d’Aptitude à la Dégustation (DUADE).

Viticulteur dans les appellations Montagne-Saint-Emilion, Lalande de Pomerol et Irouléguy, ceci lui permet d’être au plus près des réalités pratiques et économiques.

Le Collège des personnes qualifiées

Jean-Robert Pitte

Jean-Robert Pitte

Président honoraire de l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV)

Jean-Robert Pitte

Professeur de géographie, président de la Société de Géographie, auteur de nombreux articles et ouvrages sur les civilisations du vin « Le vin et le divin », « Le désir du vin à la conquête du monde »,  « Bordeaux-Bourgogne, les passions rivales ».

Françoise Hache-Bissette

Françoise Hache-Bissette

Professeur en sciences de l'information et de la communication à l’Université Paris-Saclay

Françoise Hache-Bissette

Chercheuse au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’UVSQ, elle travaille sur les cultures populaires et la médiation des savoirs, notamment à destination de la jeunesse et des publics spécifiques. Avec Denis Saillard, elle a publié en 2007 Gastronomie et identité culturelle française. Discours et représentations (XIXe-XXIe siècles) et elle dirige avec lui le séminaire de recherche « Médias et médiations de la gastronomie (XVIIe-XXIe siècles) ».

Denis Dubourdieu (1949-2016)

Denis Dubourdieu (1949-2016)

Ingénieur agronome, professeur d’œnologie à l’université de Bordeaux

Denis Dubourdieu (1949-2016)

Directeur de l’ISVV, il était considéré comme l’un des meilleurs spécialistes de la vinification et de l’élevage des vins blancs et conseillait de nombreux domaines dans le monde. Les travaux de son équipe ont aussi largement contribué à améliorer la connaissance de l’arôme des vins rouges. Denis Dubourdieu était également vigneron et vinificateur.

A la création de l’association de préfiguration, il a été invité à participer au Comité d’orientation culturelle de La Cité du Vin.

Jeannie Cho Lee

Jeannie Cho Lee

Expert, Master of Wine, journaliste, écrivain, formatrice certifiée en œnologie

Jeannie Cho Lee

Née en Corée, Jeannie Cho Lee vit à Hong-Kong depuis 1994. Actuellement, elle est présidente directrice générale et éditrice de magazine PAN. Elle est aussi créatrice et conceptrice de la collection Jeannie Cho Lee Signature Wine Glass Collection, qu'elle a lancée en 2014 à Vinexpo. Cette même année, elle a accueilli le programme hebdomadaire de vin In Vino Veritas sur la Perle TVB, le diffuseur de TV principal de langue anglaise de Hong-Kong. Jeannie Cho Lee enseigne à l'Université Polytechnique de Hong-Kong et participe au programme d'études du Master International de Gestion du Vin. Elle est la co-présidente de Decanter Asia Wine Awards et consultante en vin pour Airlines Singapore et pour le Groupe Goldin. Le livre pionnier de Jeannie, « Le palais asiatique » (2009), qui explore des associations de vin avec des plats asiatiques, a gagné de nombreuses récompenses y compris Gourmand Award for Best Food and Wine Pairing Book in the World en 2010. Son deuxième livre, « La maîtrise du vin pour le palais asiatique » (2011), présente un nouvel ensemble de descripteurs asiatiques de vin pour des variétés de raisin majeures et des styles de vin. Les deux livres sont disponibles en anglais et en chinois simplifié. Passionnée de gastronomie, Jeannie Cho Lee a également obtenu le certificat de Diplôme de Cuisine Le Cordon bleu et a suivi la formation de Sommelier de Saké à l'Institut de Service du Saké du Japon.

Le Collège des personnalités de la culture

Vincent Pomarède

Vincent Pomarède

Directeur de la Médiation et de la Programmation Culturelle au Musée du Louvre.

Vincent Pomarède

Conservateur du patrimoine et directeur du département du musée du Louvre de 2003 à 2014, il est notamment responsable de la programmation des expositions, des publications et des chantiers cruciaux comme le raccrochage des collections et la rénovation de l’accueil au Musée du Louvre. Vincent Pomarède a étudié à l'École du Louvre, obtenant une licence en histoire de l'art et archéologie, et fut aussi élève stagiaire à l'ENA. Il a été directeur du Musée des Beaux-arts de Lyon de 2000 à 2003. Il est spécialiste de la peinture française du XIXème siècle. En 1983, il est responsable de la librairie du Musée du Louvre. Il rejoint en 1987 le Service de restauration des musées classés et contrôlés, en qualité d'adjoint au chef de service. Devenu conservateur du patrimoine en 1991, il est affecté au département des Peintures du Louvre, où il travaille sur la peinture française et comme coordonnateur des restaurations du département des Peintures, puis comme conservateur des peintures françaises du XIXème siècle. La conception d'exposition est un domaine qu’il connaît bien, puisque depuis son entrée au département des peintures du Louvre, Vincent Pomarède a en moyenne réalisé entre une et deux expositions par an : Corot en 1996 et Delacroix, les dernières années en 1998, toutes deux au Grand Palais. Il a fait partie du commissariat scientifique de La Galerie du temps, une des expositions inaugurales du Louvre-Lens en 2012.

Nathalie Bondil

Nathalie Bondil

Directrice et conservatrice en chef du Musée des Baux-arts de Montréal depuis 2007

Nathalie Bondil

De double nationalité française et canadienne, elle a travaillé notamment de 1996 à 1998 au Musée des Monuments Français (aujourd’hui intégré à la Cité de l'architecture et du patrimoine) comme conservatrice responsable de la nouvelle muséographie des salles du XVIIème siècle au XXème siècle dans le cadre du projet de rénovation du musée. En 1999, Guy Cogeval, alors directeur du Musée des Beaux-arts de Montréal, l'engage comme conservatrice de l'art européen de 1800 à 1945, puis la nomme en 2000, conservatrice en chef. Elle dirige simultanément les services de la conservation, de la restauration, de la bibliothèque, des archives, des éditions scientifiques et des expositions. En 2007, Nathalie Bondil endosse le double rôle de directrice générale et de conservatrice en chef du Musée des Beaux-arts de Montréal. Avec les expositions Warhol Live, Imagine et We Want Miles, et avec la création de la Fondation Arte Musica, elle intègre la musique au cœur de la nouvelle programmation du musée qui fait converger la musique et les arts plastiques.

Elle est membre du conseil d'administration du Council for Canadian American Relations, de l'Association of Art Museum Directors (AAMD), du French Regional & American Museum Exchange et de l'Organisation des directeurs des musées d'art du Canada. Elle est la commissaire de nombreuses expositions comme « Il était une fois l'impressionnisme » (2012), « Van Dongen : Un fauve en ville » (2008-2009), « Maurice Denis : le paradis terrestre » (2006-2007), « Catherine la Grande : un art pour l’Empire (2005-2006), « L’invitation au voyage : l’avant-garde française de Gauguin à Matisse » de la collection du Musée de l’Ermitage (2002-2003).

Jean-Yves Marin

Jean-Yves Marin

Directeur des Musées d’Art et d’Histoire de Genève

Jean-Yves Marin

Né à Caen, Jean-Yves Marin a entamé son parcours universitaire en histoire de l’art et archéologie dans cette même ville avant d’obtenir un diplôme d’études approfondies en archéologie médiévale en 1980. Conservateur en chef du patrimoine, il a été directeur du Musée de Normandie à Caen avant de rejoindre en 2009 les MAH en qualité de directeur. Son engagement dans le domaine de la déontologie et de l’éthique professionnelle s’est manifesté tout au long de sa carrière et notamment dans le cadre de son mandat de président du Comité national français du Conseil international des musées (ICOM) de 1992 à 1998 et du Comité international des musées d’histoire et d’archéologie.

Joji Hattori

Joji Hattori

Violoniste et chef d’orchestre

Joji Hattori

Né à Tokyo au sein d’une famille d’industriels et de diplomates, Joji Hattori compte parmi ses ancêtres le fondateur de l’entreprise horlogère Seiko et le Grand Maître Impérial de la cuisine sous l’Empereur Taisho. Elevé dans un milieu bilingue (japonais et allemand) à Vienne en Autriche, il est aujourd’hui l'un des artistes les plus polyvalents parmi les musiciens classiques. Il commence à jouer du violon à l’âge de 5 ans et gagne la compétition internationale de violon Yehudi Menuhin à l’âge de 20 ans (il en est le président aujourd’hui). Il étudie également l’anthropologie à l’université d’Oxford (St. Antony College) et fait carrière en tant que brillant musicien (chef invité adjoint de l’Orchestre de Chambre de Vienne, co-directeur artistique et chef d’orchestre principal invité de l’Orchestre Symphonique des Baléares de Palma de Majorque, violoniste et Membre Honoraire de la Royal Academy of Music de Londres) mais également en tant que gastronome (propriétaire du SHIKI, restaurant gastronomique japonais à Vienne). Outre la musique, sa plus grande passion a toujours été la cuisine gastronomique (incluant la culture du vin) au même titre que la cuisine entre amis. Le restaurant SHIKI est ainsi en passe de devenir la référence en Europe parmi les restaurants haut de gamme spécialisés en cuisine japonaise, cette dernière étant, hormis la cuisine française, la seule cuisine inscrite au Patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO.