Retour au site de La Cité du Vin

Vous êtes ici

Château Léoville Barton

En 1722, Thomas Barton quitta son Irlande natale pour venir s’établir à Bordeaux qui était à l’époque un important port de commerce sur la façade Atlantique. Il y créa une maison de négoce qui, aujourd’hui encore, porte le nom des Barton. C’est son petit-fils, Hugh, qui rendit encore plus florissante l’affaire familiale et qui consolida sa fortune.

En 1821, il conclut l’achat du Château Langoa puis en 1826 d’une partie du domaine de Léoville. Par la suite trois générations se succédèrent à la tête des deux vignobles, mais il revient à Ronald, né à Londres en 1902, d’avoir été le premier depuis Hugh a apporter une solide contribution aux affaires de la famille en France. C’est également lui qui su, pendant les années difficiles de l’entre-deux-guerres, maintenir l’intégrité des vignobles.

Anthony, né en 1930, a rejoint son oncle en 1951. Occupant le poste de directeur export chez Barton & Guestier pendant plusieurs années, il a par la suite fondé sa propre entreprise « Les Vins Fins Anthony Barton ». C’est en 1983, trois ans avant son décès, que Ronald fait don de ses propriétés à son neveu. Aujourd’hui la complicité qui lie Anthony et sa fille Lilian Barton Sartorius qui l’a rejoint, conforte et valorise la renommée de Château Langoa et Château Léoville Barton. Ils représentent respectivement la 6ème et 7ème génération.

Un soir, l'âme du vin chantait dans les bouteilles : « Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité, Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles, Un chant plein de lumière et de fraternité ! ».

Le vin est festif, il est symbole de partage. Soutenir La Cité du Vin, c’est faire découvrir la passion qui anime les viticulteurs.